Manchot de Magellan – Spheniscus magellanicus

Manchot de Magellan – Spheniscus magellanicus

Manchot de Magellan – Spheniscus magellanicus

Le Manchot de Magellan est très bruyant sauf en mer. L’adulte a les parties supérieures noires et le dessous blanc, avec quelques petites taches noires clairsemées sur la poitrine. Les deux parties sont séparées par deux bandes assez larges, l’une blanche et l’autre noire.Ils courent d’une patte à l’autre. Les nageoires sont noires sur le dessus avec des bordures blanches, et le dessous est blanc rosâtre clair. Le bec fort est noir. Les yeux sont brun foncé. Les courtes pattes et les doigts palmés sont noirâtres.

Les deux sexes sont semblables, mais la femelle légèrement plus petite que le mâle, Le juvénile ressemble à l’adulte, mais il n’a pas les dessins de la tête. Le Manchot de Magellan vit dans un habitat marin. Il se reproduit sur les plages côtières, les dunes sableuses ou les collines argileuses, dans des zones boisées, sur des pentes herbeuses, ils aiment les touffes d’herbes et les buissons où il peut creuser un terrier. Il se trouve sur les côtes au sud de l’Amérique, au Chili, en Argentine, au Cap Horn et sur les Iles Falkland.

Il part en mer quand il se nourrit, à base de poisson, d’anchois, des calmars et des crustacés. Il plonge à moins de 50 mètres de profondeur, mais parfois il peut descendre jusqu’à 90-100 mètres. Les proies sont capturées et avalées sous l’eau la tête la première en nageant.
Ils capturent les poisons en nageant au-dessous d’eux .Il lui arrive aussi de pêcher en association avec des prédateurs tels que les gros poissons, les oiseaux de mer et les otaries.

Il est monogame. Le mâle arrive avant la femelle et quand elle arrive, la formation du couple est rapide. Ils se lissent mutuellement les plumes semblables à des écailles pour renforcer les liens du couple. Il est migrateur et se déplace vers le nord après la mue, d’avril à août. Ils se déplacent vers des eaux plus chaudes pendant l’hiver. C’est un excellent nageur et peut parcourir de longues distances.

Il est capable d’atteindre des vitesses de 20 à 25 km à l’heure. Il peut parcourir jusqu’à 600 km quand il part pour se nourrir pendant plusieurs jours.
Les adultes établissent leur nid  en creusant un terrier qui va leur procurer une bonne protection contre la chaleur excessive et aussi contre les prédateurs. La femelle dépose deux œufs à quatre jours d’intervalles. L’incubation dure environ 40 jours. Le mâle nourrit souvent la femelle quand elle est au nid. Les poussins sont nourris par les adultes pendant un mois. Ils sont nourris chaque jour par les parents qui cherchent la nourriture jusqu’à 30 km de la colonie pendant cette période. A un mois, les poussins sortent du terrier une fois qu’ils ont développé leur plumage. Le Manchot de Magellan élève en général les deux jeunes avec succès.

Le Manchot de Magellan se nourrit de poisson, d’anchois, de calmars et crustacés. Il nage sous l’eau, capture la proie et l’avale tête la première.

Le Manchot de Magellan a des populations abondantes. Cette espèce n’est pas encore menacée, mais tenue sous surveillance